03 juillet 2007

Rien qu'une heure

C'est fou ce qu'on peut faire en moins d'une heure.

En moins d'une heure j'apprends où te caresser pour te faire bander bien dur.
Ton sexe raide et musclé me donne envie de le sucer. Alors je le mets dans ma bouche pendant que tu admires mon sexe.

Ton regard émerveillé sur moi me fait mouiller .. et quand tu mets un doigt dans mon petit trou, comme tu dis je commence sérieusement à perdre pied.

Et sachant que je ne saurai plus résister, si tant soit peu que je l'aurais souhaité, tu sors mon jouet qui se retrouve si facilement dans mon vagin. Très rapidement je me sens prise de toutes parts : ton doigt dans mon anus, le god dans mon vagin avec son dauphin qui me titille le clito .. ça y est mon premier orgasme est assuré ! Puis un deuxième dans la foulée. Oui avec toi je jouis plusieurs fois affilée. C'est comme un bouquet final d'un merveilleux feu d'artifice qui se manifesterait tant que la porte est ouverte. Et la porte, je la laisse ouverte pour toi.

Vite, je n'en peux plus. Je veux sentir ton sexe en moi. Tu me prends par derrière. Je me redresse pour bien te sentir me pénétrer et parfois m'allonge ne gérant plus les deux orgasmes que tu m'as offerts dans cette position cette nuit-là.

Mon corps est repu mais il en veut encore. Je me retourne et t'offre la vue sur mes jambes écartées. Je sens entre mes jambes que je mouille de plaisir sans pouvoir le maîtriser. Nous nous arrêtons pour en griller un petit et les fumées à peines estompées, je m'allonge sur le dos et relève mes jambes.

Tu arrives sur moi,ton sexe toujours au garde-à-vous et me pénètre, nos regards l'un dans l'autre. Surprise, je jouis de suite. J'aime cet amour que nous partageons. C'est fou comme je t'aime, mon amour.

Mon vagin enrobe ton sexe comme une vague. Je sens ce soir que je te ferai jouir en moi ainsi. Je laisse donc mon corps s'abandonner encore une fois à l'orgasme. Il sera plus intense encore parce que cette fois-ci partagé. Le dernier coup que tu me donneras nous fera monter ensemble au septième ciel.

Nous nous allongeons, main dans la main, entre vie et amour. Je dois regarder l'horloge au dessus de ma tête. J'ai connu ce soir encore une fois avec toi, l'éternité en moins d'une heure.   

Posté par avec lui à 13:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Rien qu'une heure

Nouveau commentaire